Conseils jardin : fabriquer son propre composteur !

On ne cesse de l’entendre, à juste titre, les déchets envahissent la planète et causent sa perte. A l’heure où les démarches écologiques de chaque citoyen deviennent indispensables pour léguer à la génération future un environnement vivable, il est possible dans le fond de son jardin de contribuer à son échelle à la survie de la planète en confectionnant un composteur.

Quelques mots sur le compost !

On appelle compost tous les déchets organiques qui se désagrègent à l’air libre par les organismes vivant du sol : vers de terres, acariens etc. Les déchets décomposés servent ensuite d’engrais naturels pour l’entretien de son jardin. Réaliser un composteur personnel permet d’une part de faire un geste pour l’environnement et d’autre part de profiter de 3 avantages certains :

  1. Son apport nutritif riche en azote en phosphore et en potassium permet d’améliorer considérablement la qualité des sols.
  2. Le composteur est entièrement gratuit car ses composants proviennent des déchets ménagers et du jardin.
  3. Ecologique et économique, un composteur permet des économies sur l’achat des engrais à gazon vendus dans le commerce et permet d’entretenir son jardin naturellement.

Comme réaliser un composteur ?

Avec des éléments de récupération évidemment pour continuer dans la démarche écolo :

Quel matériel ?

  • 4 palettes en bois, 4 piquets en bois large (de la même hauteur de les palettes = 20 cm pour la partie enterrée dans la terre)
  • Un grillage à fines mailles
  • Une scie, une fourche, des clous et un marteau

Pour sa localisation mieux vaut privilégier un endroit du jardin éloigné et orienté sud pour éviter les mauvaises odeurs. Situés plein sud, les déchets se décomposeront plus vite.

Que mettre à l’intérieur du composteur ?

Evidemment pas n’importe quoi. On compte deux catégories de déchets destinés au compost

  • Les déchets verts : gazon, sachets de thé, marc de café, mauvaises herbes, coquilles d’œufs, épluchures de légumes cœurs de pommes ou pelures de fruits diverses.
  • Les déchets bruns : feuilles sèches, fleurs fanées, paille, foin, serviettes en papier, papier journal déchiré, carton découpé, cendres de cheminée.

Pour plus d’info sur l’utilisation de l’engrais pour le gazon ou pour planter ses rosiers, rendez-vous sur : www.lapausejardin.fr

 

Enregistrer