Pompe pour puits : une solution pratique pour l’arrosage

Vu la cherté de l’eau du robinet, nombreux sont les personnes qui se tournent vers une source naturelle tel que l’eau de puits pour arroser leur potager. L’investissement dans une pompe de jardin pour capter cette eau reste un bon placement à long terme.

Arroser le jardin à l’aide d’une pompe

Dès lors que l’on possède des massifs de fleurs et/ou un potager, l’arrosage devient incontournable. Il sera plus ou moins intensif en fonction du climat et de la nature des différentes plantations. Plus la surface sera vaste, plus le besoin en eau se fera ressentir. Arroser son jardin avec de l’eau de puits est la solution la plus économique. Pour cela, il suffit d’adopter une pompe de jardin et de la relier au tuyau d’arrosage.

Avec une pompe, l’arrosage du potager devient facile, plus besoin de trainer seaux et arrosoirs. En utilisant un tuyau à basse pression vendu dans cette boutique en ligne, l’eau s’écoule lentement, ce qui permet aux plantes de l’absorber tranquillement. De plus, elle ne se perd pas en profondeur.

Arroser le jardin avec de l’eau de puits ne présente aucun danger notable pour le potager et les plantes. L’eau souterraine est d’ailleurs dépourvue de produits chimiques comme le chlore, ce qui est bénéfique pour la végétation. L’achat d’une pompe de jardin va vous permettre de réaliser à long terme de réelles économies.

Quelle pompe de jardin choisir ?

Il existe trois types de pompes qui peuvent être utilisées pour capter l’eau de puits, à savoir :

  • La pompe de surface

Utilisant l’électricité ou l’essence comme source d’énergie, la pompe de surface se pose au-dessus ou à proximité du puits. L’eau souterraine est aspirée par un tuyau par le biais d’une crépine qui filtre les particules. Ce type de pompe de jardin possède un débit moyen allant de 3 à 6 mètres cubes par heure. Elle est parfaitement adaptée à l’arrosage. On peut également l’utiliser pour le lavage des différents éléments extérieurs. Elle est disponible en deux modèles : la pompe de surface monocellulaire et la pompe de surface multicellulaire. La multicellulaire est plus silencieuse du fait qu’elle ne demande que peu de puissance, ce qui n’est pas que le cas de la monocellulaire. Cette dernière est robuste mais bruyante car elle a besoin d’une grande puissance pour fonctionner.

  • La pompe immergée

Dotée d’une forme cylindrique, cette pompe est adaptée au puits ayant une profondeur supérieur à 8 mètres. Elle bénéficie également d’une très bonne étanchéité. Le pompage se réalise directement dans l’eau. La pompe immergée est simple à amorcer et n’émet aucun bruit. Ce genre de pompe est capable de capter l’eau jusqu’à 300 mètres de profondeur et offre un débit de 3 à 6 mètres cubes en une heure. On peut s’en servir pour l’arrosage de son potager ou encore pour alimenter sa maison en eau potable. La pompe immergée est équipée d’un détecteur d’eau afin d’éviter le risque de surchauffe du moteur.

Si votre source se situe à plus de 9 mètres de profondeur, mieux vaut investir dans une pompe immergée afin de pouvoir la puiser facilement.

Afin de garder un débit d’eau régulier, il est conseillé d’utiliser un suppresseur. Celui-ci s’adapte aussi bien sur une pompe de surface ou une pompe immergée.

  • La pompe manuelle

En cas d’absence d’une source d’alimentation électrique dans le jardin et d’une petite surface à arroser, vous pouvez faire le choix d’une pompe manuelle. Cette dernière est facile à manier et à installer. Elle souvent installée sur le puits pour la décoration extérieure.