Comment planter un avocatier et faire pousser des avocats ?

L’envie de manger des avocats dont vous connaissez la provenance, qui n’ont pas été soumis à des traitements chimiques pour pousser plus vite ou pour supporter le voyage de plusieurs milliers de kilomètres, vous titille ? Il suffit de faire pousser des avocatiers chez vous, en vous armant d’un peu de patience… Voici comment planter un avocatier dans votre jardin !

Comment faire pousser des avocatiers ?

Avant de cultiver vos avocats, il faut planter des avocatiers. Et le pluriel est de mise, en raison de la pollinisation des fleurs d’avocat. En effet, les fleurs éclosent une première fois en tant que femelles, puis une deuxième fois en tant que mâles.

Pour favoriser la fertilisation, c’est-à-dire le mélange des gamètes femelles et mâles et donc l’apparition de fruits, il est donc judicieux d’avoir plusieurs avocatiers à proximité les uns des autres, afin de faciliter la tâche aux insectes pollinisateurs !

Vous pouvez cultiver les avocatiers en pots ou en terre. Si vous les plantez dans votre jardin, sachez qu’un avocatier peut atteindre la taille d’un palmier, à savoir 20 mètres de haut.

Planter un noyau d’avocat pour faire pousser un avocatier

Il existe deux méthodes pour faire pousser un avocatier à partir d’un noyau d’avocat bio – les autres ont subi des traitements qui nuisent à la germination. Pour l’une comme pour l’autre de ces méthodes, vous devez d’abord détacher toute la chair autour du noyau, sans toutefois entailler le noyau avec le couteau. Lavez-le soigneusement, laissez-le tremper dans un bol d’eau à 35 °C pendant 1 heure puis épongez-le dans un torchon et laissez-le sécher au soleil ou à côté d’un radiateur.

  • Première méthode : plantez votre noyau dans un pot rempli de terreau humide, et maintenez l’humidité constante jusqu’à ce que les premières feuilles apparaissent. Cette méthode est plus aléatoire que la méthode numéro 2.
  • Deuxième méthode : plantez trois allumettes dans le noyau, du côté de la partie la plus bombée, et trempez la tête dans un verre rempli d’eau. Changez l’eau du verre tous les deux à trois jours, et attendez que les racines poussent. Ensuite, transplantez l’avocat dans un pot et maintenez la terre humide jusqu’aux premières pousses.

Une fois que votre avocatier a atteint une trentaine de centimètres, vous pouvez le transplanter en terre, à condition que vous viviez dans un climat suffisamment chaud, car l’avocatier craint les gelées. Sachez toutefois qu’il faudra attendre plusieurs années avant de déguster vos premiers avocats maison…